Laplateforme.be ou comment faire découvrir le cinéma francophone aux étudiants

J’ai interrogé, il y a quelque jours, la Ministre cdH de l’Education, Marie-Martine Schyns, sur les nouvelles fonctionnalités et utilisations de « Laplateforme.be ».

Le Pacte pour un Enseignement d’Excellence prévoit que chaque élève suive un « parcours d’éducation culturelle et artistique » (PECA). Or grâce à une fructueuse collaboration entre la ministre de la Culture (Alda GREOLI) et la ministre de l’Education (MM SCHYNS), cette « plateforme » en ligne met désormais gratuitement à la disposition des enseignants et des opérateurs socioculturels un large catalogue de près de 500 films (fictions, animations, documentaires, longs et courts métrages) auxquels la Fédération Wallonie-Bruxelles a contribué d’une manière ou d’une autre. C’est une façon de mieux faire découvrir nos productions belges francophones. Et il n’y a qu’à aller consulter la liste des titres disponibles pour se rendre compte de leur qualité … .

Par ailleurs, et afin d’aider les équipes pédagogiques à utiliser ces ressources dans le cadre de leurs cours (ce qui n’est pas toujours facile, et ce qui retient  parfois certains professeurs d’utiliser de nouveaux contenus !) les professeurs bénéficieront d’un accès personnel illimité à divers outils, tels que des dossiers pédagogiques accompagnant certaines œuvres. On veut clairement les encourager à franchir le pas, en mettant à leur disposition  un soutien le plus concret possible.

C’est sans aucun doute le moyen d’aborder dans les cours un patrimoine culturel dont nous pouvons être fiers et qui méritent d’être mieux connus par nos jeunes.

Déjà avant DIKKENEK et François L’Embrouille, il y avait des perles à découvrir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *